Protégeons nos rivières


slide1 slide2 slide3 slide4 slide5 slide6 slide7

L’Ay et l’Ozon, trésors de diversité

Trait d’union entre le nord et le sud, mais aussi entre la montagne ardéchoise et le couloir rhodanien, les vallées de l’Ay-Ozon nous offre à la fois des gorges encaissées, des forets montagnardes et un maillage champêtre diversifié.

L’eau est omniprésente dans le paysage et dans la vie locale. La rivière d’Ay, tout comme Aix ou Ain, signifie « eau ». Ce nom de rivière d’Ay sonne comme une redondance bien choisie dans un pays où les sources abondantes apparaissent en tête de chaque vallon.


Une gestion durable de l’Ay et de l’Ozon

La Carte

Les cours d’eau sont intimement liés à l’histoire de la région : ils ont constitué les limites communales, ont été dérivés pour l’irrigation des champs (béalières), pour les moulins ou les industries (textiles, scieries, décolletage…).

Aujourd’hui, cette fonction a été transformée en exutoire de réseaux d’eaux pluviales et domestiques, et les activités humaines ont quelque peu oublié les fonctions et même parfois l’existence de ces ruisseaux.

Les communes des bassins versants Ay-Ozon, soucieuses de préserver la qualité de leur cadre de vie, s’engagent depuis la fin des années 1990 dans une gestion globale, concertée et durable des milieux aquatiques.